Basilique Santa Croce

Santa Croce à Florence est l’édifice le plus important des églises franciscaines. Il a été édifié par Arnolfo di Cambio. Ruskin dira avec poésie qu’il a été « assisté par Giotto et supervisé par Dante ».
La basilique a été commandée par les Franciscains qui souhaitaient un lieu dédié à la prière, au sacrifice et non à leur propre gloire.

Santa Croce, un projet compliqué

Santa Croce a été achevée quelques 300 ans plus tard à cause d’un schisme au sein de l’ordre.
La basilique fut consacrée par le pape Eugène IV qu’en 1443.
Force est de constater que les vœux de simplicité n’ont pas été exaucés. Les artistes de la Renaissance ont fait de cette église un lieu d’un raffinement et d’une richesse incroyables.

Santa Croce Florence vue du ciel

Les autels sur les bas-côtés furent quant à eux construits en 1566 sur commande de Cosme 1er. Enfin la façade de l’église et le campanile furent réalisés au milieu du 19ème siècle.
En rentrant dans la basilique vous serez surpris par la grandeur de l’espace. Le sol est couvert de pierres tombales vieilles de plus de 5 siècles pour certaines.

Santa Croce est sans conteste une sorte de Panthéon italien. Ici reposent de grands hommes tels que Michel-Ange ou Galilée.

Le trésor de la basilique Santa Croce

Les œuvres d’arts sont légions dans cette église.
Au niveau la nef principale, la chaire de Benedetto da Maiano attirera votre attention pour ses scènes de la vie de Saint François.
D’autres œuvres telles que le tombeau de Michel-Ange réalisé par Vasari, la Vierge au lait de Rosselino , l’Annonciation de Donatello, le Couronnement de la Vierge de Giotto, le Crucifix de Donatello, ou la Légende de la Sainte Croix de Gaddi font de cette église un monument d’une richesse inestimable.

Santa Croce Florence Peinture

Votre visite guidée de la basilique Santa Croce

Le quartier de Santa Croce

Avouons-le dès à présent, Santa Croce n’est un quartier particulièrement joyeux. Avant l’inondation de 1966 il était surtout peuplé de familles ouvrières et d’ateliers d’artisans. Un grand nombre de ces habitants sont partis, ils ont été remplacés par des « pseudo-artisans » qui vendent des objets en cuir aux touristes.
Néanmoins, ce quartier reste un centre historique remarquable. Ici se trouvait le centre des artisans teinturiers qui sont à la base de prospérité marchande de Florence entre le 14ème et le 16ème siècle. L’une des rues principales s’appelle toujours Corsi dei Tintori et certains Palais ont été construits pour abriter des cuves pour teintures.

Santa Croce Florence by night

La place devant Santa Croce est également le lieu des pires atrocités. C’est ici qu’étaient brûlés les hérétiques et que des autodafés étaient ordonnés.

Le musée Santa Croce

Les œuvres de ce musée et surtout les panneaux ont beaucoup souffert des inondations de 1966, mais les deux œuvres les plus importantes sont à nouveau visibles dans le réfectoire.
On y trouve la Cruxifiction de Cimabue et le Saint Louis de Toulouse du grand Maître Donatello. Le musée Santa Croce abrite également l’un des plus beaux cloîtres de Florence.

Réservez votre visite guidée de la basilique Santa Croce de Florence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.